lundi 27 juillet 2015

J'peux pas, j'ai aquaponey !

C'est une excuse comme une autre, et je trouve celle-ci particulièrement amusante. Aujourd'hui, j'aimerais te parler de motivation. Ou plus précisément, de manque de motivation.

Car se mettre au sport en nécessite beaucoup (de motivation, si tu n'as pas suivi). Et se mettre au sport encore plus, je crois. Qui plus outre, [private joke inside] lorsqu'on à le popotin d'un éléphanteau, comme moi.


Pour la faire courte, mon IMC dit de moi que je suis grosse. Obèse même, allons-y gaiement, le mot est lâché (et fera peut-être d'ailleurs l'objet d'un autre article, tiens !). Donc, tout ça pour dire, lorsque le poids est à la fois un frein et une source de motivation, ce n'est carrément pas simple.

Par exemple, pour perdre du poids, il faut faire du cardio ( au passage, cela entraîne aussi le cœur, qui en a bien besoin ) on pense donc immédiatement running ! Fausse bonne idée à mon sens ! Car la course à pieds est très rude pour les articulations, d'autant plus avec le surplus de poids. Sans compter que si comme moi tu as l'endurance d'une loutre neurasthénique, tu es sacrément mal barré !

Et puis ce corps, plus ou moins facile à aimer selon le regard que l'on y porte et les regards que l'on est prêt à accepter. Vaste sujet là encore (encore un autre article ?). On se dit qu'on aimerait bien aller en salle... Puis on teste. Et pour l'avoir vécu, ce n'est pas toujours simple de suer à grosses gouttes sous le regard de la nana ou du mec qui gère super bien l'effort et qui avec un peu de (mal)chance a son petit sourire narquois lorsqu'il te voit galérer.  Ceci dit, j'ai eu aussi l'occasion de tester des salles où l'ambiance y était très bon enfant, où les regards étaient bienveillants.

Enfin, le temps à y consacrer... J'en parle justement dans mon dernier billet, pour moi ce n'est possible QUE le matin. Donc exit les salles de sport, exit les sports bruyants (genre le step devant la TV à 6h du mat', je ne suis pas sûre que ma voisine soit fan !). Dur de trouver le courage de faire des séances de 2h (genre 1h cardio + 1h renforcement musculaire), car à moins de se lever à 4h30...

Mais cette motivation, malgré tout, je l'ai. Je pourrais bien sûr me dire que je suis trop grosse pour me bouger, que je n'ai pas le temps, que je n'ai pas le courage d'assumer le fait que  je voudrais devenir sportive malgré ma silhouette. Mais non, je choisis d'adapter, et surtout, d'essayer de progresser. J'ai choisi le vélo d'appartement dans un 1er temps (ah ah, bye-bye l'excuse des articulations !)  (ah et aussi celle du bruit !), je fais en sorte de réaliser 3 séances par semaine, 2 de 30 minutes les jours où je bosse + une de 45mn pendant le weekend. Les soirs où je n'ai pas ma fille, mon homme me sert de coach abdos-fessiers. Doucement les abdos, parce que mon dos est en carton, mais abdos quand même ! Et puis si je me lève 15mn plus tôt pareil, une petite série d'abdos et/ou fessiers.  Dans une semaine, cela fera un mois. Ce sera bien évidemment l'occasion d'un bilan ici !


Et toi, tu te trouves des excuses pour ne pas faire de sport ? Arrives tu à les dépasser ? 

2 commentaires:

  1. Bravo pour la motivation !! C'est très courageux de se lancer quand on a une vie déjà bien occupée.!! Je suis sûre que tu obtiendras des résultats rapidement qui vont encore plus te motivée ! Bonne continuation !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) Pour les résultats ce n'est pas encore ça mais j'y crois !

      Supprimer

Un petit mot ?